samedi 28 février 2015

Photo de la semaine (164)


Refuge

Nauplie (27.02.2015)

Gros orage, pas de parapluie ! Vite, s'abriter dans le premier bistrot venu et attendre que cela passe devant un expresso.

Les participants à la Photo de la semaine sont :



  • Si vous voulez vous joindre à nous et  participer dès la semaine prochaine, il suffit de publier, le samedi, une photo prise - si possible - dans la semaine, d'y ajouter le petit logo et un lien sur mon blog de manière à permettre à vos visiteurs de découvrir les autres participants.  Envoyez-moi un MP pour que je puisse vous inscrire.




mardi 24 février 2015

La Pythie


Cet hiver, à Fribourg, j'ai visité une exposition consacrée à l'oeuvre de Marcello (Adèle d'Afrry) dont vous pouvez voir une présentation sur le blog de Gine

L'oeuvre qui m'a le plus frappée, que vous connaissez peut-être puisqu'elle est installée dans le hall de l'opéra Garnier à Paris, est celle intitulée "La Pythie".


Marcello : La Pythie 1869

Qui mieux que Jacques Lacarrière et Pausanias peuvent nous parler du rôle que jouait la pythie de Delphes ?

"Ce tronçon de la Voie Sacrée traversait aussi le coeur le plus primitif de Delphes, là où la Terre eut son premier oracle, gardé par le serpent Python. Au pied de ce mur, là où aujourd'hui les herbes folles croissent à profusion, la Terre "parla". Mais à l'époque classique, la Pythie exerçait ses talents, non plus à cet endroit, mais dans l'adyton du temple d'Apollon, assise sur un trépied dressé au-dessus de la pierre sacrée, cet omphalos ou nombril du monde, cet omphalos qu'on disait une pierre géante tombée du ciel (on pensa, bien sûr à une météorite, mais Pausanias nous dit plus loin qu'il était en marbre blanc, ce qui ne convient guère à une météorite !) ou qui passait pour la pierre emmaillotée de langes que Cronos avait engloutie, croyant dévorer Zeus nouveau-né. De cette pierre - qui communiquait, disait-on avec les entrailles de la terre, sortaient des exhalaisons délétères provoquant un vertige passager propice au délire prophétique, exhalaisons émanant du corps pourrissant de Python, enterré juste en-dessous de l'omphalos. Mais il s'agit là de faits très contestables, dus plutôt à l'imagination des poètes - je parle des exhalaisons délétères, évidemment - et dont Pausanias lui-même ne dit mot. La Pythie - toujours choisie parmi les femmes de Delphes - s'installait donc sur le trépied, buvait de l'eau puisée à la source Cassotide, qui coulait un peu plus haut, au pied du mur nord de l'enceinte, et mâchait des feuilles de laurier."
(Jacques Lacarrière, Promenades dans la Grèce Antique, Hachette, 1978)

Sur ce cratère à figure rouge, datant d'env. 300 av. J.C. il m'a semblé retrouver l'expression "exaltée" de la pythie de Marcello.


Oreste et la Pythie

Au début, la pythie ne délivrait l'oracle d'Apollon qu'une fois par an, mais vu le succès et l'importance des demandes, ces oracles eurent lieu tous les mois. Les maisons des trésors qui foisonnent sur le site de Delphes, montrent bien à quel point la fonction oraculaire du sanctuaire a contribué au développement de la cité. 

"Peu importe qu'en fait, ce soient les prêtres, desservants du sanctuaire et de l'adyton qu'on appelait d'ailleurs les prophètes, qui aient inventé ce langage, ou tout au moins l'aient ordonné, structuré, mis en vers à partir des vaticinations de la Pythie. L'important est qu'à travers ce processus, et le pouvoir qu'on lui accorde, s'exprime une fois de plus la fascination grecque pour le langage. (...) Et les oracles jouent avec les mots comme d'autres jouent avec le feu. Ils capturent les consultants dans leurs pièges sémantiques, les éblouissent, les étourdissent en faisant miroiter toutes les faces des mots. A la limite, cela donnera ce qu'on appelle justement des jeux de mots, allant du calembour à l'énoncé ésotérique."
Jacques Lacarrière, L'Eté grec, Plon, 1976

Le dernier oracle rendu à Delphes fut :

"Dites au roi : la belle demeure a croulé, Phoibos a perdu son foyer, son laurier prophétique et sa source chantante. Elle s'est tue, l'eau qui parlait."
Jacques Lacarrière, L'Eté grec, Plon, 1976


lundi 23 février 2015

Poulpe au vinaigre - Χταπόδι ξυδάτο


Aujourd'hui, les orthodoxe fêtent l'entrée dans le Carême et pour ce "lundi pur" (Καθάρα Δευτέρα) - dont je vous ai déjà parlé les années précédentes ici et - j'ai préparé du poulpe au vinaigre.

Ingrédients :
 poulpe, vinaigre, huile d'olive, persil, sel, poivre

Je fais cuire le poulpe dans un peu d'eau salée, pendant 30 minutes dans une cocotte minute. 


Ensuite, je le passe sous l'eau pour éliminer les membranes qui relient les tentacules.


Puis je débite les tentacules en petits morceaux que j'arrose d'un mélange d'huile et de vinaigre. Je laisse reposer au moins deux heures et je parsème de persil frais haché au moment de servir.


On le dégustera tout à l'heure, entre amis, avec un bon ouzo, en guise d'apéritif. 

samedi 21 février 2015

Photo de la semaine (163)


Retour au calme

Nauplie (15.02.2015)


Les participants à la Photo de la semaine sont :



  • Si vous voulez vous joindre à nous et  participer dès la semaine prochaine, il suffit de publier, le samedi, une photo prise - si possible - dans la semaine, d'y ajouter le petit logo et un lien sur mon blog de manière à permettre à vos visiteurs de découvrir les autres participants.  Envoyez-moi un MP pour que je puisse vous inscrire.

samedi 14 février 2015

Photo de la semaine (162)


Rouleau

Nauplie (13.02.2015)

Pas de neige à Nauplie, mais le vent reste fort et la mer démontée.

Les participants à la Photo de la semaine sont :



  • Si vous voulez vous joindre à nous et  participer dès la semaine prochaine, il suffit de publier, le samedi, une photo prise - si possible - dans la semaine, d'y ajouter le petit logo et un lien sur mon blog de manière à permettre à vos visiteurs de découvrir les autres participants.  Envoyez-moi un MP pour que je puisse vous inscrire.

vendredi 13 février 2015

Un peu d'humour, ça peut pas faire de mal !


Je me suis amusée à relever dans la presse, ici et là, quelques dessins sur la situation de la Grèce, suite à la victoire de Syriza.

A tout seigneur tout honneur, Plantu :


Plus poétique, mais néanmoins efficace, Hadad :


Toujours dans l'idée d'un pied de nez à toutes les pressions subies par les électeurs pour qu'ils fassent le "bon choix" et ne se lance pas dans l'aventure du refus de l'austérité, voire de la paupérisation, Tartrais :


Chapatte a, lui aussi, bien exprimé le sentiment des Grecs de pouvoir enfin relever la tête :



Quant à Pakman, il a retenu le poing levé de Tsipras le soir-même des élections :



Vidberg a posé la question du pourquoi et du comment : 



Gorce a bien compris le cynisme de certains




Pétillon s'est penché sur l'autre face du problème :


Vadot s'est amusé des réactions outrées et superficielles des bien-pensants de la presse, notamment :


Et finalement Siné a donné un coup de pouce, en soulignant l'ampleur de la tâche qui nous attend :


Décidément, la Grèce était à l'honneur de la presse ces jours derniers, et, vu les négociations en cours, elle risque d'y rester encore pour quelques temps.

dimanche 8 février 2015

Et les rêves prendront leur revanche


Angelique Ionatos est en train d'enregistrer un nouveau disque. En attendant sa sortie, prenons le temps de l'écouter lors d'une interview donnée en 2012, à l'occasion de la présentation de son spectacle "Et les rêves prendront leur revanche" 


Que d'émotions !

samedi 7 février 2015

Photo de la semaine (162)


Tempête 

Nauplie (01.02.2015)

Il n'y a pas que sur la politique grecque qu'un grand vent souffle ces jours-ci !

Les participants à la Photo de la semaine sont :



  • Si vous voulez vous joindre à nous et  participer dès la semaine prochaine, il suffit de publier, le samedi, une photo prise - si possible - dans la semaine, d'y ajouter le petit logo et un lien sur mon blog de manière à permettre à vos visiteurs de découvrir les autres participants.  Envoyez-moi un MP pour que je puisse vous inscrire.




samedi 31 janvier 2015

Photo de la semaine (161)


Acrotères

Cythère, Potamos (04.10.2014)

Appelées acrotères ou encore palmettes, ces figurines de terre cuite ornaient dans l'antiquité les frontons des temples ou palais. La tradition s'est maintenue et aujourd'hui encore, elles agrémentent les bordures des toits de tuiles.

J'étais sortie exprès pour en photographier quelques-unes dans Nauplie, mais le résultat n'était pas bon du tout, aussi, je me rabats sur une photo prise à Cythère durant mon escapade d'octobre dernier.

(Toujours peu de temps pour suivre vos blogs....mille excuses....)

Les participants à la Photo de la semaine sont :


  • Si vous voulez vous joindre à nous et  participer dès la semaine prochaine, il suffit de publier, le samedi, une photo prise - si possible - dans la semaine, d'y ajouter le petit logo et un lien sur mon blog de manière à permettre à vos visiteurs de découvrir les autres participants.  Envoyez-moi un MP pour que je puisse vous inscrire.