jeudi 2 décembre 2010

La récolte des olives

champ près d'Epidaure
L'orage menace, le vent se lève, il est temps de penser à cueillir les olives, d'ailleurs, les branches croulent sous le poids des fruits.


Pour savoir si les olives sont mûres, on en prend une et on la presse entre le pouce et l'index; si un jus laiteux en sort, c'est que la récolte peut commencer.
D'abord on étend une grande toile au pied de l'arbre. 


Ensuite, à l'aide d'un gros "râteau" à main, on "peigne" l'arbre afin d'en faire tomber les fruits sur la toile. Puis, on sépare les olives des feuilles qui ont été entrainées par le peigne. On les met dans un panier. On transvase le panier dans de grands sacs ou dans des caisses. 


En fin de journée, on est fatigué, mais heureux de contempler le résultat. Ouf ! heureusement que le champ n'est pas trop grand, les courbatures s'annoncent déjà. 
 

Il ne reste plus qu'à les amener au pressoir.

10 commentaires:

  1. ... et ici en Belgique, la neige tombe en abondance! la Grèce me manque, a bientôt, @nne

    RépondreSupprimer
  2. Quelle belle photo, que j´aimerai visiter ce pays.
    Je ne connais pas encore la Grèce, j´espère y aller un jour et pourquoi pas, louer ta chambre d´hôtes. J´y pense.

    J´aime suivre ton blog.
    Belle journée

    RépondreSupprimer
  3. Vous êtes toutes les deux les bienvenues. J'ose à peine l'écrire, mais cet après-midi, on annonce 27°. Vous pouvez le vérifier sur le lien météo ! On vient d'avoir 15 jours de très très beau temps et je n'ai pas encore sorti mes habit d'hiver.

    RépondreSupprimer
  4. Tu nous nargues, hein ? Tu verras, quand tu viendras chez nous, comme tu auras froid ! Le choc va être terrible ! Blague à part, j'aime bien ce reportage, même si je suis sûre que ce doit être assez crevant ! Belles photos, bien sûr !

    RépondreSupprimer
  5. Oh oui, quel choc climatique, 2° à Marseille aujourd'hui, et encore, nous sommes des privilégiés dans l'hexagone, je crois.
    J'adorerais moi aussi faire cette cueillette, dans cette douceur de températutre et de couleurs.

    RépondreSupprimer
  6. Et moi je n'ai plus qu'à attendre la livraison d'huile de l'année ...

    RépondreSupprimer
  7. Ta première image est si belle qu'elle ressemble à un tableau ...
    Tu auras le plaisir de déguster de la vraie et bonne huile d'olives ...
    Bisous de douce journée.
    Marie-Ange

    RépondreSupprimer
  8. Moi ce que j'aimerais c'est déguster l'huile.
    Quelle belle vie.
    A bientôt.
    Miss Lemon.

    RépondreSupprimer
  9. C'est mon rêve de participer à la cueillette des olives (comme celle des raisins d'ailleurs), mais elle se fait à une période de l'année où il m'est impossible de venir. Alors merci beaucoup de faire partager ce moment, même si pour moi c'est virtuel.

    RépondreSupprimer