dimanche 19 février 2012

Le bruit de la neige


En parcourant vos blogs et en admirant vos photos d'hiver,  je retrouve la sensations des matins où l'on se réveille avec l'impression que le reste du monde a disparu, tant les bruits de la vie extérieure sont étouffés par la neige. Je me rappelle le chemin que mon père inventait à coups de pèle pour que ma grand-mère puisse rejoindre l'écurie. Le souvenir des glissades en luge sur la colline du parc voisin, après-midi que nous prolongions au risque de nous faire gronder pour notre retard, avant de s'attabler à la cuisine devant un grand bol de chocolat chaud.

Et je reprends la lecture du Bruit de la neige de Gilles Lapouge :

"Je marche dans la neige. Je laisse derrière moi, sur le voile inviolé, la trace de mes pas. Je regarde cette trace. Elle me suit comme un chien fidèle. Si fidèle qu'après un moment je croiserai mes propres empreintes, je me traquerai moi-même. Peut-être, je finirai par me rejoindre. Et, même si je ne me rejoins pas, au moins m'apercevrai-je."

Bien sûr, je pourrai me pousser un peu et rejoindre les montagnes d'Arcadie, qui semblent si proches, de l'autre côté de la baie de Nauplie, mais je ne fais pas trop confiance à mes pneus d'été et je me contente d'admirer la neige depuis une terrasse ensoleillée.


14 commentaires:

  1. Un de mes grands bonheur être la première à laisser mes empreintes sur la neige vierge.

    "...Il a neigé la veille et, tout le jour, il gèle.
    Le toit , les ornements de fer et la margelle
    Du puits, le haut des murs, les balcons, le vieux banc,
    Sont ouatés, et, dans le jardin, tout est blanc..."
    François Coppée

    Bon dimanche

    RépondreSupprimer
  2. Quel programme merveilleux, Amartia, "admirer la neige depuis une terrasse ensoleillée"...

    RépondreSupprimer
  3. Oui, moi aussi, j'aimerais bien pouvoir l'admirer au loin ... Passé le premier émerveillement que tu décris si bien, c'est la pataugeoire et le froid ... et maintenant, il y en a vraiment marre ! Le moindre petit brin d'herbe me donne des envies de renouveau !

    RépondreSupprimer
  4. Quel beau contraste que cette eau bleue et ces sommets blancs. Je comprends ta crainte de rouler sur la neige avec des pneus qui ne sont pas adaptés... Il est plus prudent de ne pas bouger et ça doit être bien agréable de profiter du paysage à partir d'une terrasse ensoleillée...
    Bonne semaine pour toi Amartia

    RépondreSupprimer
  5. La neige, ça craque sous les pas. Une sensation unique.

    RépondreSupprimer
  6. Bon-Jour

    Je suis Orthodoxe et rêve de fouler cette terre.
    A la grâce de Dieu !

    " La Pierre et la Plume "

    RépondreSupprimer
  7. Après avoir déjà roulé sur les routes enneigées des montagnes avec des pneus mal adaptés, je peux te dire que lorsqu'on quitte la zone montagneuse on constate qu'on n'a rien vu du paysage tellement la route nous angoissait... Donc, tant qu'à ne rien voir, profite de cette jolie terrasse et de cette magnifique vue en toute sécurité!

    Sublime la photo! Bonne semaine!

    RépondreSupprimer
  8. J'aime ce titre "le bruit de la neige" ... j'ai vécu en montagne et je me plaisais à dire que la neige faisait du bruit "en tombant" .. c'était une atmosphère "étrange" et paisible ..

    RépondreSupprimer
  9. Tu me fais rêver ...
    Quand je prends l'autoroute pour aller à Nice ou en Italie, je vois aussi au loin les montagnes enneigées ... et le soleil brille ...
    Je crois t'avoir déjà dit que ton merveilleux pays ressemblait à la Provence.
    Bisous
    Marie-Ange

    RépondreSupprimer
  10. le bruit de la neige,
    les retour d'hivernage et des sommets
    où en redescendant dans la vallée la bruits revenait petit à petit

    me titre est beau et suggestif tant du silence

    merci pour le début de mon conte
    et d'ailleurs quand il sera fin , je t'autorise à me faire des suggestions mes savoirs furent à travers mon jeu de comédienne à travers les tragédies que j'ai traversé
    n'hésite pas car je ne suis pas à l'abri d'une erreur
    je te remercie par avance puisque toi la gréce c'est ta vie , ta passion , et à ce propos je t'envoie à toi et tous les êtres que tu aimes toute mon empathie,
    j'espére que les dernières intervention puissent remettre de l'espoir et du concret
    je t'embrasse fort

    RépondreSupprimer
  11. Comme toi, je suis dans le sud, et la neige parait un rêve un peu inaccessible..Nous n'en n'avons que le bon coté, la beauté lointaine, la blanche majesté, et .. l'envie de fraicheur! :o)

    RépondreSupprimer
  12. Un pas dans la neige...
    Que du bonheur...
    quand il crisse doucement...

    La neige n'a pas atteint la vallée chez toi ?
    Pour ma part, je vais aller la tâter de plus près dans les Alpes !

    Biseeeeeeeeeeeees de Christineeeeeeeeee

    RépondreSupprimer
  13. Je n'ai eu le plaisir de laisser des traces dans la neige que deux fois cette année! Amitié, Martine

    RépondreSupprimer
  14. Bonsoir,
    Pas de neige pour moi ici ,je trouve ça joli mais de loin .A demain pour la photo de la semaine .
    Bonne soirée à toi.

    RépondreSupprimer