dimanche 5 février 2012

Nostalgie


Le "Dictionnaire amoureux de la Grèce" de Jacques Lacarrière est un livre que je lis et relis, piquant ici ou là un article. 



Aujourd'hui, je retiens l'article sur la NOSTALGIE :

"Mais oui, c'est un mot grec, même si nous l'employons sans le savoir ! Nost-algie, l'algie du nostos. Une algie, chacun le sait, c'est une douleur ou une souffrance, de nature physique ou morale. Mais le nostos ? Le nostos est un des mots clés de l'Odyssée, un de ceux qui y reviennent périodiquement et qui signifient le désir du retour. C'est un mot qui n'a pu naître que chez un peuple de marins, de gens passant leur vie loin de chez eux, et qui, un jour, désirent ardemment retrouver leur foyer, leur patrie. Retrouvailles qui ne sont pas toujours faciles, voyez Ulysse ! La nostalgie est donc la douleur éprouvée lorsque l'on veut très fort rentrer chez soi et que cela est difficile ou impossible.
L'Odyssée est, par excellence, le grand poème du nostos, du retour sans cesse retardé, sans cesse différé à Ithaque. C'est pourquoi, chaque fois que je lis ce mot, je ne peux m'empêcher de penser à Ulysse pleurant sur le rivage de l'île de Calypso et suppliant la nymphe de le laisser retourner chez lui. Et chaque fois que je l'entends, ce mot, dans un texte ou dans un poème, je crois entendre aussi sur le sable l'infini gémissement, ressassement d'une mer dont chaque vague dit en mourant :


nostos... nostos... nostos..."

Plage de Koroni (17.10.2010)


Gageons que tous les jeunes Grecs qui s'expatrient à un rythme soutenu depuis ces derniers mois, soit pour poursuivre des études, soit pour trouver du travail, vont eux aussi malheureusement retrouver le sens de ce mot.

12 commentaires:

  1. Super intéressant ! Ca me ramène à la fameuse Saudade des Cap-Verdiens ... sentiment universel ?

    RépondreSupprimer
  2. Quelle belle définition,le sens des mots, quel bonheur!
    Doux dimanche
    M de Sclos

    RépondreSupprimer
  3. moi qui adore la définition des mots je suis ravie de lire ce mot
    c'est un regal merci à toi du partage en plus j'adore l'illiade et l'odyssée.. comblée un dimanche matin sous la neige
    je vous embrasse

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour,

    Comme j'enseigne la littérature française, je fais souvent référence à l'étymologie grecque de certains mots... Cette semaine, c'était le mot "méthode".

    Je crois que j'aurai plaisir à suivre vos instantanés au sujet d'un pays que je rêve de visiter.

    RépondreSupprimer
  5. J'aime beaucoup cette collection.
    J'attends désespérément qu'un auteur soit inspiré par Paris
    Bonne soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En effet, et il pourrait te le dédier, toi qui connais si bien ta ville.

      Supprimer
  6. Ah, nostalgie, quand tu nous tiens !
    Sujet qui touche...
    A bientôt...

    RépondreSupprimer
  7. La nostalgie est le sentiment fugace de l'instant qui passe ...
    Gros bisous
    Marie-Ange

    RépondreSupprimer
  8. Au moins, je connaîtrais un mot... de grec !

    Biseeeeeeeeeees de Christineeeeeee

    RépondreSupprimer
  9. Etat perpétuel que celui de la nostalgie...De son pays, de son enfance, de ce qui n'est plus... Heureusement la plupart du temps en arrière plan dans notre conscience et dans nos vies. Le "carpe diem" ce n'est pas mal non plus. Notre ami Ulysse l'a d'ailleurs bien cultivé lui aussi...
    Une caresse à Amartia.

    RépondreSupprimer
  10. Chère Amartia,
    Quel magnifique billet! J'ai fort apprécié cette notion historique. De plus, la référence à un Ulysse qui se désespère et dont la nostalgie lui tient compagnie telle une maîtresse aimante et attentionnée m'a rappelée cet agréable moment de lecture il y a de cela très très longtemps. Et oui, j'ai eu un instant de nostalgie en repensant à ces heures d'insouciance qui occupaient ma douce adolescence...

    Nostalgie et soupir, deux mots qui portent un certain fardeau...

    Merci Amartia et bonne journée!

    RépondreSupprimer
  11. Je n'avais jamais pensé au mot nostalgie de cette façon, et pourtant l'algie y figure de façon flagrante. La partie nost, nostos est presque une douleur en elle-même aussi. Le désir vers le retour, au lieu du désir vers le futur.

    RépondreSupprimer