mercredi 15 septembre 2021

Mauvais cadrage !

Le thème de la photo du mois a été choisi par Escribouillage . Elle nous propose : Photo ratée.

En voici une dont le cadrage laisse à désirer, n'est-ce pas ? Heureusement j'en ai tiré d'autres ensuite et ai pu garder un souvenir de ce ciel menaçant.




Et les autres, comment s'arrangent-ils pour rater leurs photos ? Vous le saurez en cliquant sur les liens ci-dessous

Amartia, Betty, Blogoth67, Christophe, El Padawan, Escribouillages, Eurydice, Frédéric, Gilsoub, Gine, J'habite à Waterford, Jakline, Josette, Julia, La Tribu de Chacha, Laurent Nicolas, Lavandine, Le souffleur de mots, Lilousoleil, magda627, Marie-Paule, Philisine Cave, Pilisi, Renepaulhenry, Sous mon arbre, Xoliv'.

dimanche 15 août 2021

Jeunesse, amitié et liberté

 Le thème du mois a été choisi par La Tribu de Chacha.  Il s'agit de "Instantané estival".

Je n'ai eu que l'embarras du choix, mais j'ai finalement choisi une photo de 2012, prise sur le bac qui fait la navette entre Galata et l'île de Poros. 




Vous trouverez les instantanés des autres participants en cliquant sur les liens ci-dessous :

Akaieric, Amartia, Betty, Blogoth67, Christophe, El Padawan, Escribouillages, Eurydice, Frédéric, Gilsoub, Gine, J'habite à Waterford, Jakline, Josette, Julia, La Tribu de Chacha, Lau* des montagnes, Laurent Nicolas, Le souffleur de mots, Lilousoleil, magda627, Marie-Paule, Philisine Cave, Pilisi, Renepaulhenry, Sous mon arbre, Xoliv'.

jeudi 15 juillet 2021

Sans les épines


Le thème du mois a été choisi par Gine du blog "Les images de Gine". Elle le présente comme suit : "Petit monde", insecte, fleur, objet, n'importe quoi vu de près. 

J'ai choisi cette dépouille d'oursin :


Karathona (03.07.2018)


Qu'est-ce que les autres participants auront regardé de près ? Vous le saurez en cliquant sur les liens ci-dessous :

Akaieric, Amartia, Betty, Blogoth67, Christophe, El Padawan, Escribouillages, Eurydice, Frédéric, Gilsoub, Gine, J'habite à Waterford, Jakline, Josette, Julia, La Tribu de Chacha, Lau* des montagnes, Laurent Nicolas, Lavandine, Le souffleur de mots, Lilousoleil, magda627, Philisine Cave, Pilisi, Renepaulhenry, Sous mon arbre, Xoliv'.

samedi 10 juillet 2021

Mort d'Angelique Ionatos

J'ai souvent parlé ici de l'admiration que j'ai pour Angelika Ionatos, pour son talent, mais aussi pour sa personne. 

Quelle tristesse donc d'apprendre sa mort, le 7 juillet dernier. 

Je me rappelle de tous les concerts auxquels j'ai assisté, comme s'ils dataient d'hier. La première fois, ce fut à la Maison du Quartier de la Jonction, à Genève, en 1981. Elle jouait de la guitare, utilisant autant les cordes que la caisse de résonance de son instrument. Je me rappelle particulièrement la chanson "I Palami sou".




Je l'ai revue quelques années plus tard, à Paris au Théâtre de la Ville, puis à Lausanne pour son incomparable collaboration avec Nena Venetsanou et leur interprétation des poèmes de Sapho. La maîtrise d'un art tout autant que le plaisir partagé de l'exercer.




Je dois aussi souligner ici, le rôle de Henri Agnel et de Christian Boissel qui ont accompagné Angelique dans nombre de ses productions. 

Et puis comment ne pas mentionner l'énorme contribution qu'elle a apportée à la diffusion des poètes grecs dont Odysseas Elytis qu'elle a su mettre en musique comme personne. Voici un poème extrait de Maria Néféli. Il a été enregistré dans une boîte d'Athènes en 2017. Il s'agit de "Les poètes".



Pour ma part, je l'ai vue à l'Institut Français d'Athènes, en 2016, en compagnie de Katerina Fotinaki. 



 

Je ne pouvais savoir que ce serait la dernière fois que je la voyais en concert. Je ne cesse cependant de l'écouter, encore et encore.




Que lui dire, sinon MERCI !


mardi 15 juin 2021

A utiliser avec prudence !

 Le thème de ce mois est : "Choses usées", il a été choisi par Danièle B

Je vous propose ce ponton qui a l'air d'avoir fait son temps !

Vivari (24.06.2014)


Quelles sont les choses usées que les autres participants auront à présenter ? Vous le saurez en cliquant sur les liens ci-dessous

Akaieric, Amartia, Betty, Blogoth67, Christophe, Danièle.B, El Padawan, Escribouillages, Eurydice, Frédéric, Gilsoub, Gine, J'habite à Waterford, Jakline, Josette, Julia, La Tribu de Chacha, Lau* des montagnes, Laurent Nicolas, Lavandine, Le souffleur de mots, Lilousoleil, magda627, Philisine Cave, Pilisi, Renepaulhenry, Sous mon arbre, Tambour Major, Xoliv'.


lundi 17 mai 2021

Festival d'Epidaure 2021

Le Festival d'Epidaure 2021 aura bien lieu ! 

Les mesures de sécurité sanitaire seront adoptées et adaptées à la configuration du lieu.

Voici le programme :


02-03- 04/07    IPHIGENIE EN TAURIDE, Euripide
                             Mise en scène : Yorgos Nanouris




09-10-11/07        LES GRENOUILLES, Aristophane
                              Mise en scène : Argiro Chioti



16-17-18/07        ORESTE, Euripide
                              Mise en scène : Yannis Kakleas




23-24-25/07        LES LIMIERS, Sophocle
                    
                               Mise en scène : Michali Marmarinos




30-31/07
01/08                    LES PHENICIENNES, Euripide
                               Mise en scène : Yannis Moschos




06-07-08/08        HELENE, Euripide
                                Mise en scène : Vassilis Papavassiliou



13-14-15/08        LES BACCHANTES, Euripide
                               Mise en scène : Nikaiti Kontouri




20-21-22/08        PROMETHEE ENCHAINE, Eschyle
                                Mise en scène : Aris Biniaris





03-04-05/09        OEDIPE, Maja Zade
                                Mise en scène : Thomas Ostermeier




Vous trouverez tous les renseignements pour l'achat des billets sur le site du Festival. J'attire votre attention sur la mention qui y est faite concernant des changements possibles en fonction de la situation sanitaire.

Je m'efforce de procurer le texte (en français) des pièces mentionnées aux personnes qui séjournent chez moi.

Je vous souhaite beaucoup de plaisir si vous avez la chance d'assister à l'une ou l'autre des représentations.

samedi 15 mai 2021

Retrouver la plage

 

Le thème du mois a été choisi par Sous mon arbre : "Fais ce que tu aimes"

Je choisis donc une photo de plage, que je me réjouis de retrouver tout bientôt, pour un moment passé entre amis, ou à lire après la baignade.

Nauplie, Karathona (11.03.2016)

Si vous voulez savoir ce qu'aiment faire les autres participants, cliquez sur les liens ci-dessous

mardi 4 mai 2021

La bataille des oeufs de Pâques


Si vous voulez savoir si vous serez chanceux tout au long de l'année qui va suivre, vous devez participer à au tsougrisma (τσουγκρισμα), autrement dit, à la bataille des oeufs. 

C'est une tradition grecque qui fait partie des réjouissances liées à la fête de Pâques. 

Chacun des participants choisit un oeuf dur, teint en rouge pour évoquer le sang du Christ, et tente de fêler celui de son voisin en le frappant d'un coup sec. Celui dont l'oeuf reste intact sera chanceux jusqu'aux prochaines Pâques.


jeudi 15 avril 2021

Un ouzo et ça repart !

 

Aujourd'hui, la photo du mois a pour thème : "Tonique". Il a été choisi par J'habite à Waterford.


Si vous voulez savoir comment les autres participants retrouvent du tonus, cliquez sur les liens ci-dessous

lundi 15 mars 2021

Graines de champions

 Le thème du mois a été choisi par Josette. Il s'agit des Jeux d'enfants.



Si vous voulez savoir à quoi jouent les autres participants, cliquez sur les liens ci-dessous :

Akaieric, Amartia, Betty, Blogoth67, Christophe, Danièle.B, El Padawan, Escribouillages, Frédéric, Gilsoub, Gine, J'habite à Waterford, Jakline, Josette, Julia, La Tribu de Chacha, Lau* des montagnes, Laurent Nicolas, Lavandine, Le souffleur de mots, Lilousoleil, magda627, Marie-Paule, Philisine Cave, Pilisi, Renepaulhenry, Shandara, Sous mon arbre, Tambour Major, Xoliv'.

lundi 1 mars 2021

Silhouettes

 Le Défifoto du mois de mars est Silhouette. A mon grand étonnement, j'en ai trouvé plusieurs dans mes archives.

En voici une, chère à mon coeur, tant cette yiayia (grand-mère), comme on dirait en grec, m'a touchée dans cette attitude d'attente patiente et sereine

Tinos (03.10.2018)


De même que celle de ces trois hommes qui se retrouvent régulièrement le matin pour discuter tout en appréciant le soleil hivernal en ces temps de pandémie


Nauplie-Karathona (07.11.2020)

Moins bucolique, celle de ce guerrier de bronze, trouvée à l'ancienne Olympie


Ancienne Olympie (06.09.2020)


Et parce que la silhouette est parfois synonyme de "ligne", cette esquisse du couturier Yannis Tseklenis

Nauplie-Fougaro (28.10.2018)

Et je ne peux pas terminer cette série de silhouettes grecques par celle d'un chat !

Cythère (09.09.1997)

Pour découvrir la silhouette que j'ai choisie et qui n'a rien de grec, rendez-vous sur le site du Défifoto.

lundi 15 février 2021

Quelques lignes horizontales

 

"Minimaliste", c'est le thème choisi ce mois-ci par Eurydice. Je me suis rendue compte que je faisais des photos minimalistes, sans même le savoir ! Alors j'ai choisi une photo prise sur l'île d'Oléron.

Oléron (09.04.2004)



Vous voulez savoir comment les autres ont répondu à Eurydice ? Cliquez sur les liens ci-dessous :


Akaieric
, Amartia, Betty, Blogoth67, Christophe, Danièle.B, El Padawan, Escribouillages, Eurydice, Frédéric, Gilsoub, Gine, J'habite à Waterford, Jakline, Josette, Julia, La Tribu de Chacha, Lau* des montagnes, Laurent Nicolas, Lavandine, Le souffleur de mots, Lilousoleil, magda627, Marie-Paule, Philisine Cave, Pilisi, Renepaulhenry, Shandara, Sous mon arbre, Tambour Major, Xoliv'.

mardi 15 décembre 2020

A quel film cela vous fait-il penser ?

 

Ce mois-ci, c'est Christophe qui nous propose de publier "un mot, une photo pour évoquer un film".  Je vous laisse deviner lequel j'ai choisi...


Argolide ( 31.3.2010)

Et les autres, quels sont les films qui les ont inspirés ? Vous le saurez en cliquant sur les liens ci-dessous :

Akaieric, Amartia, Betty, Blogoth67, Chris M, Christophe, Danièle.B, El Padawan, Escribouillages, Eurydice, Frédéric, Gilsoub, Gine, J'habite à Waterford, Jakline, Josette, Julia, La Tribu de Chacha, Lau* des montagnes, Laurent Nicolas, Lavandine, Lilousoleil, Luckasetmoi, magda627, Marie-Paule, Philisine Cave, Pilisi, Renepaulhenry, Sous mon arbre, Tambour Major, USofParis, Xoliv'.


vendredi 4 décembre 2020

M comme Myloi

Myloi, c'est le premier endroit, hors de Nauplie, que j'ai découvert lorsque je me suis installée en Grèce. C'est un petit port de pêche, avec ses tavernes, ses caïques, sa petite plage. Je m'y rends souvent, pour boire un café et pour en apprécier l'atmosphère.

Myloi (15.12.2011)

Quelle que soit la saison le quai est toujours animé par le va et vient des pêcheurs.

Myloi (3.11.2009)


Les tavernes elles aussi sont animées. Il faut dire que le poisson servi est frais et le personnel accueillant. Même à l'heure de la sieste, il n'est pas rate d'y trouver encore quelques clients sirotant un café frappé.

Myloi (11.09.2009)


J'aime y emmener des amis, et leur faire partager ces moments de sérénité.

Myloi (29.7.2014)


Bien que son nom signifie "les moulins", on n'en voit plus guère, mais l'endroit regorge de surprises. 

A quelques mètres de là sur la droite, on découvre la fameuse Lerne bien connue dans la mythologie pour son hydre. 

Lerne (15.12.2011)


Ce petit bout de rivière qui semble si calme à son début, prend des allures de furie au moment de se jeter à la mer quelques mètres plus en aval.

Lerne (29.4.2019)


Et plus étonnant encore, juste à côté de la gare désaffectée on trouve un "cimetière" de locomotives. Ce n'est d'ailleurs que récemment que je l'ai découvert.

Myloi (27.09.2020)


dimanche 22 novembre 2020

L comme Lacarrière Jacques

Je choisis Lacarrière pour illustrer cette étape de mon dictionnaire amoureux pour l'"Eté grec", bien sûr, et l'éblouissement que cette lecture a provoqué en moi. 


Jacques Lacarrière (DNA)


J'étais à Karpathos, en 1984, dans une petite crique isolée, avec l'impression d'être exactement au coeur de ce que ce livre évoquait... l'âme grecque, le poids inévitable des traditions  et en même temps la profondeur d'un sentiment d'une grande liberté, due je pense à la simplicité et à la véracité des relations qui liaient les gens entre eux. 

Par la suite, je n'ai cessé de découvrir l'oeuvre de celui que je ne peux pas appeler "auteur", tant ses réflexions, sont d'abord liées à ce qu'il a voulu vivre. Quand je pense à lui, je fais toujours le lien avec l'autre grand voyageur que j'admire, Nicolas Bouvier. 

J'ai adoré le suivre sur les chemins d'Hérodote, dans ses recherches sur les diverses mystiques et mythologies. Je le lis, et le relis régulièrement, avec toujours autant de bonheur.

Alors bien sûr, la Grèce a bien changé depuis ces années 50-60 durant lesquelles il a vécu à l'heure grecque, et je sais qu'il avait mis un terme à ses voyages durant la période de la junte militaire, mais je me rassure, car je trouve encore, et pas seulement chez les vieux, des traits fondamentaux de ce qui lui avait fait aimer ce pays. 

"Tous ceux qui ont traversé la Grèce et le Proche-Orient par ces moyens locaux savent qu'il existe aussi des méridiens pour les moteurs et pour les mécaniques. Je veux dire que la façon d'utiliser, de manoeuvrer, de réparer automobiles, autocars et camions est foncièrement différente à partir d'un certain degré de longitude. bien sûr, vis, écrous, soupapes sont les mêmes mais on dirait qu'une fois passés entre les mains d'un Grec, d'un Turc, d'un habitant des hauts-plateaux ou des déserts, les moteurs fonctionnent selon d'autres principes, les carrosseries ignorent la limite d'âge, les véhicules deviennent brusquement investis d'une sorte d'immortalité." ("L'Eté grec").

Il est amusant de constater que dans son "Dictionnaire amoureux de la Grèce", il n'a pas retenu la lettre L et que cette occurence est restée muette. 


mardi 15 septembre 2020

Les indispensables

Le thème de la photo du mois a été choisi par Xoliv, Il s'agit de "The paire de chaussures" !

Celles qui me sont indispensables tout au long de l'été et encore ces jours-ci ce sont les tongs !


Comment sont chaussés les autres participants ? Vous le découvrirez en cliquant sur les liens ci-dessous :


Akaieric, Amartia, Betty, Blogoth67, Chris M, Christophe, Danièle.B, El Padawan, Escribouillages, Frédéric, Gilsoub, Gine, J'habite à Waterford, Jakline, Josette, Julia, La Tribu de Chacha, Laurent Nicolas, Lavandine, Lilousoleil, magda627, Marie-Paule, Marlabis, Nicky, Philisine Cave, Pilisi, Pink Turtle, Renepaulhenry, Sous mon arbre, Tambour Major, USofParis, Xoliv'.

samedi 15 août 2020

Repas gratuits

Ce mois-ci, c'est El Padawan  qui nous propose le thème de "Solidarité: parce que ces derniers mois on a eu plein de raisons d'en faire preuve partout dans le monde".

J'ai choisi une photo qui date de 2013, au plus fort de la crise économique en Grèce, le pope de mon quartier avait organisé la préparation de repas à distribuer aux plus démunis de sa paroisse. J'ai participé à la préparation de ces repas - pas tous les jours, heureusement - jusqu'à ce que je n'en puisse plus de la confusion entre "charité" et "solidarité".


Pour découvrir les actes de solidarité des autres participants, cliquez sur les liens ci-dessous :

Akaieric, Amartia, Blogoth67, Chris M, Christophe, El Padawan, Frédéric, Gilsoub, Gine, J'habite à Waterford, Jakline, Julia, La Tribu de Chacha, Laurent Nicolas, Lavandine, magda627, Marie-Paule, Marlabis, Morgane Byloos Photography, Nicky, Philisine Cave, Pilisi, Renepaulhenry, Shandara, Sous mon arbre, Tambour Major, USofParis, Xoliv', écri'turbulente.

mercredi 15 juillet 2020

Quitter son cocon


Le thème du mois a été choisi par Pilisi. Il s'agit de Transformation.

Je vous propose un papillon tout juste sorti de son cocon.

Papillorama, Kerzes, Fribourg

De quelle transformation sont capables les autres participants ? Vous le découvrirez en cliquant sur les liens suivants :

Akaieric, Amartia, Blogoth67, Brindille, Chris M, Christophe, Cynthia, Danièle.B, El Padawan, Escribouillages, FerdyPainD'épice, Frédéric, Gilsoub, Gine, J'habite à Waterford, Jakline, Josette, Julia, Kemba, La Tribu de Chacha, Laurent Nicolas, Lavandine, Lilousoleil, magda627, Marie-Paule, Marlabis, Morgane Byloos Photography, Nicky, Philisine Cave, Pilisi, Pink Turtle, Renepaulhenry, Shandara, Sous mon arbre, Tambour Major, USofParis, Xoliv', écri'turbulente.

lundi 15 juin 2020

Rescapée


Aujourd'hui, le thème de la photo du mois est "Mon amie, mon ombre". Il nous est proposé par Akaieric, qui ajoute " Elle nous suit partout, on ne fait plus attention à elle. Peut-être que dans notre dos, notre ombre fait des choses surprenantes ou va dans des endroits inconnus ? N'hésitez pas à vous retourner et à prendre (ou à faire prendre) votre propre ombre en photo".

J'ai chercher dans mes archives et depuis que mes photos sont numérisées, 16 ans déjà, je n'en ai trouvé que deux qui portaient une trace de mon ombre. Il faut dire que je fais la chasse à cette distraction au moment de tirer une photo. En général je modifie le cadre. Cette fois-ci j'ai fait le contraire, j'ai zoomé sur l'intruse...


Si vous voulez découvrir les ombres des participants, cliquez sur les liens ci-dessous :

Akaieric, Amartia, Betty, Blogoth67, Brindille, Chris M, Christophe, Cynthia, Danièle.B, El Padawan, Escribouillages, Eurydice, FerdyPainD'épice, Frédéric, Gilsoub, Gine, J'habite à Waterford, Jakline, Josette, Julia, La Tribu de Chacha, Laurent Nicolas, Lavandine, Lilousoleil, magda627, Marlabis, Morgane Byloos Photography, Nicky, Philisine Cave, Pilisi, Pink Turtle, Renepaulhenry, Sous mon arbre, Tambour Major, USofParis, Who cares?, Xoliv', écri'turbulente.

vendredi 15 mai 2020

Retrouver la plage


Après le confinement, Lavandine nous propose de publier une photo sur le thème : "En avril ne te découvre pas d'un fil, en mai fais ce qu'il te plaît".

Alors je renoue avec la plage, même si l'eau est encore un peu froide pour moi, le fait de se balader le long de l'eau, de faire une halte au soleil, de revoir des gens, cela me fait du bien. Visiblement, je ne suis pas la seule.


Karathona (13.05.2020)

Et les autres, quelles sont leurs envies de déconfinement ? Cliquez sur les liens ci-dessous pour le savoir.

Akaieric, Amartia, Betty, Blogoth67, Brindille, Chris M, Christophe, Cynthia, Danièle.B, El Padawan, Escribouillages, Eurydice, FerdyPainD'épice, Frédéric, Gilsoub, Gine, Giselle 43, J'habite à Waterford, Jakline, Josette, Julia, La Tribu de Chacha, Laurent Nicolas, Lavandine, Lilousoleil, magda627, Marie-Paule, Marlabis, Morgane Byloos Photography, Nicky, Philisine Cave, Pilisi, Pink Turtle, Renepaulhenry, Sous mon arbre, Tambour Major, USofParis, Who cares?, Xoliv', écri'turbulente.

mercredi 29 avril 2020

Κ comme Kafeneio - καφενείο


Le kafeneio c'est l'atmosphère enfumée, les grands miroirs aux murs, le cliquetis des komboloïs, le claquement des jetons du tavli (backgammon), les apostrophes d'une table à l'autre à propos de la dernière récolte et c'est, surtout, le café grec que l'on boit à petites gorgées, en évitant soigneusement le marc qui tapisse le fond des minuscules tasses et en faisant durer le plaisir autant que le coeur nous en dit.

Tinos (04.10.2018)

Tout se passe à l'intérieur. Il y a bien quelques fois une ou deux tables sur le trottoir, entourées de chaises parallèles où l'on se tient côte à côte.

Cythère (02.10.2014)

Je ne suis pas entrée souvent dans ces lieux qui restent  principalement destinés aux hommes. Dans ma rue il y en a un qui a gardé le mobilier de l'époque, avec une petite table d'appoint pour y poser sa consommation et réserver la plus grande pour le plateau du tavli. C'est dans ce kafeneio-là que, après un enterrement, la famille du défunt offre un petit verre de cognac aux amis et voisins.

Nauplie (04.08.2018)

Je garde en mémoire le souvenir d'un kafeneio dans lequel je n'ai pas pu entrer. C'était en tout début janvier 1988, peut-être 1989, à Lesbos. Il neigeait, il faisait un froid de canard et le chauffage de la voiture de location ne marchait pas ! Ayant besoin de nous réchauffer, mon amie et moi, nous nous sommes arrêtées dans le village de Agia Paraskevi - je me rappelle encore du nom du village ! - car nous avions repéré un kafeneio sur la place centrale. Un coup d'oeil à travers les vitres embuées nous a rassurées, le village était désert, mais le kafeneio était ouvert car plein à craquer. Au moment où nous posions la main sur la poignée de la porte, le patron, un moustachu, haut de taille et large d'épaules, est apparu. En croisant les bras sur son imposant ventre, il a déclaré d'un ton ferme : "C'est fermé !". Nous avons bredouillé une supplique, vu le froid... "C'est fermé, je vous dis !". C'était sans appel. Nous l'avons traité de tous les noms mais seulement après avoir regagné la voiture.