dimanche 25 mars 2012

Fête nationale grecque


Pour ce jour de fête nationale, rien de mieux que de ré-écouter le magnifique poème d'Odysseus Elytis, "Belle mais étrange patrie", dont je vous avais déjà présenté l'interprétation d'Angelica Ionatos ici.

Aujourd'hui je choisis celle de George Dalaras, sur une musique de Dimitri Layios.



« Omorphi ke paraxeni patrida ». 1971

Belle mais étrange patrie
 Que celle qui m’a été donnée

Elle jette les filets pour prendre des poissons
 Et c’est des oiseaux qu’elle attrape
 Elle construit des bateaux sur terre
 Et des jardins sur l’eau

Belle mais étrange patrie
 Que celle qui m’a été donnée

Elle baise le sol en pleurant
 et puis elle s’exile
 aux cinq chemins elle s’épuise
 puis toute sa vigueur reprend

Elle menace de prendre une pierre
 Elle renonce aussitôt
 Elle fait mine de la tailler
 Et des miracles naissent

Belle mais étrange patrie
 Que celle qui m’a été donnée

Avec une petite barque
 Elle atteint des océans
 Elle cherche la révolte
 Et s’offre des tyrans

Elle enfante cinq grands hommes
 et puis elle leur brise l’échine
 quand ils ne sont plus
 elle chante leurs louanges

Belle mais étrange patrie…


Traduction : Angelica Ionatos



12 commentaires:

  1. Absolument beau ... les larmes aux yeux ! Merci !

    RépondreSupprimer
  2. Elytis ecrivait à partir de son amour pour la Grèce... l'ancienne, la moderne, la Grèce comme symbole, surtout la Grèce comme lumière , une lumière qui appartient et qui est dans l'homme.Son poesie est devenue cette lumière. Merci à amartia pour cet hommage.

    Bon Dimanche - Καλή Κυριακή

    RépondreSupprimer
  3. Bonne fête Amartia ...
    Paix et bonheur sur le peuple grec.
    Gros bisous
    Marie-Ange

    RépondreSupprimer
  4. Magnifique Ode à ce pays que j'aime sans l'avoir entrevu, un peu respiré avec la religion orthodoxe que je pratique en France.
    Belle découverte émouvante avec cette superbe voix.
    Un grand peuple à qui nous devons beaucoup qui saura se redresser.
    Bonne fête

    RépondreSupprimer
  5. Je me le passe en boucle en corrigeant mes copies; Cela égaie un peu le travail et surtout j'essaie d'apprendre les paroles. Dans 15 jours je serai en Crète et j'aimerais bien comprendre ce qui se dit autour de moi

    RépondreSupprimer
  6. Belle découverte ! Merci Amartia ! Belle fête pour un pays que j'ai aimé visiter...
    J'ai déjà écouté trois chansons et c'est tout à fait l'ambiance que je reconnais...
    Bonne soirée

    RépondreSupprimer
  7. Vraiment un très beau poème pour ce pays que tu as adopté !

    RépondreSupprimer
  8. Magnifique poème! Je comprends que tu en sois fière, Amartia!Et l'intreprètation est très belle!

    RépondreSupprimer
  9. un magnifique poeme et Dalaras qui malgre tout reste un formidable interprete
    bises du Piree

    RépondreSupprimer
  10. Interprétation poignante pour un poème dans le ton des tragédies grecques. Bonnes célébrations

    RépondreSupprimer
  11. Je découvre ce soir avec bonheur ce blog ! et en plus en compagnie de G. Dalaras (et j'adore aussi A. Ionatos que j'ai souvent vue sur scène). La Grèce c'est le pays de mes ancêtres, c'est le pays de mon coeur. Je vais venir me balader très souvent dans ce joli blog pour lequel j'ai un coup de coeur. Je ne suis pas venue au pays depuis novembre 2008. Mon voeu le plus cher est de parvenir à y venir une fois encore... A bientôt !

    RépondreSupprimer
  12. Bonsoir ,
    et merci pour les différentes interprétations de cette belle chanson.
    Avez-vous les paroles grecques pour les élèves que nous sommes ,
    ça aide d'apprendre les chanson ?
    Votre blog est bien plaisant!
    Pat (de retour de Karpathos)

    RépondreSupprimer